Mondnacht

18 octobre 2007

Aux filles de 20 ans qui ont un bel avenir devant elles

Début mouvementé de vie sexuelle... ou comment en buvant un peu trop on finit dans le lit d'un des mecs les plus beaux de la Terre, comment on peut le désirer, et comment on peut le regretter amèrement deux secondes plus tard...

Admettons que je sois enceinte et que j'aie le SIDA, scénario catastrophe qu'on a tendance à se faire assez facilement dans ce genre de réaction...  alors je peux prendre une pilule avortive qui n'a que 50% d'efficacité. Et attendre de me consumer à petit feu sous AZT pendant quarante ans (il paraît que c'est l'espérance de vie actuelle des malades du SIDA)... tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. Je ne vois pas pourquoi je m'inquiète.

Je me sens tout d'un coup une âme de chrétienne pratiquante... agnus dei qui tollis peccata mundi, miserere mihi!

Posté par _Cassandre_ à 13:45 - Commentaires [2] - Permalien [#]


17 octobre 2007

nouvelle année

Bon. Je prends (enfin) les choses en main et je ressucite mon blog putréfié.

ce seront donc des notes diverses et variées, sans contenu déterminé et souvent inutiles, une espèce de journal intime avec plein de ultra private jokes que vous ne comprendrez pas (ça c'est jouissif quand même) et qui souligneront encore plus la solitude irrémédiable de cet individu que j'appelle Moi. 

Posté par _Cassandre_ à 20:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 août 2007

Mondnacht

Es war, als hätt' der Himmel
Die Erde still geküßt,
Daß sie im Blütenschimmer
Von ihm nun träumen müßt'.

Die Luft ging durch die Felder,
Die Ähren wogten sacht,
Es rauschten leis die Wälder,
So sternklar war die Nacht.

Und meine Seele spannte
Weit ihre Flügel aus,
Flog durch die stillen Lande,
Als flöge sie nach Haus.

(Joseph von Eichendorff)

ou ce qui a motivé mon pseudo et mes études de germaniste... (accessoirement)

Posté par _Cassandre_ à 14:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]

au commencement était le verbe

Je débarque. Au commencement forcément oui il y a mon remplissage verbal nécessaire dans ces cas- là où l'on ne sait pas trop par où commencer, où l'on voudrait impressionner par les lumières de son intelligence inégalée et où malheureusement on est confronté au vertige de la page blanche. Tout est à faire. Rendez- vous compte. Quelle allure donner à ce blog? que privilégier? Vais-je vous raconter ma banale existence? ou bien vous épargnerai- je ce torrent de futilités pour vous assommer d'aphorismes pseudo- philosophico- poétiques? Ou bien les deux à la fois... hmmm ( méditation profonde )
bof je crois que je vais me laisser entraîner par ce flux verbal plus ou moins consciemment débité et on verra bien ce que ça donnera...

à plus tard...

Posté par _Cassandre_ à 09:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]